Tibetdoc

Accueil du site > Ecologie > Le chauffage central pour une ville entière au Tibet

Le chauffage central pour une ville entière au Tibet

mercredi 13 juillet 2011

Nagqu, une ville située au nord du Tibet, a été construite sur une couche de 4m de "permafrost", le sol y est gelé en permanence. La température moyenne durant le long hiver (7 mois) atteint à peine 2°C. Les températures minimales peuvent descendre jusqu’à moins 30°C. La municipalité construit un chauffage central pour la ville, qui, ceci étant dit, n’est pas si petite : 300.000 habitants. Il y aura une centrale thermique et un réseau de tuyaux vers tous les quartiers et maisons. Mais cette centrale thermique nécessite de l’énergie : au début elle sera alimentée avec du charbon. Cependant, le souhait affiché est de le remplacer rapidement par de la chaleur terrestre. Pour voir comment ils comptent faire cela, je veux bien aller jeter un oeuil. Je comprends les autorités locales, Nagqu est située à 4500m de hauteur, dans un rayon de 100km il ne s’y trouve aucun arbre, seulement un peu d’herbe et des yaks, dans un paysage qui est aussi plat que la Flandre. Les habitants se chauffent et cuisinent individuellement avec du charbon et c’est encore pire. Oui, je vais très certainement aller voir sur place.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette