Tibetdoc

Accueil du site > Religion > Monastères > Restauration du temple de Drathang en R.A.T.

Restauration du temple de Drathang en R.A.T.

Par Elisabeth Martens

mercredi 29 juillet 2015


A partir du 14ème siècle, les Sakyapas qui dominaient la vie cultuelle du Tibet à cette époque, l’ont investi. Le temple a subi de nombreux dommages durant la Révolution culturelle, entre autre de la fresque murale, unique en son genre. De style Tubo (dynastie régnant du 7ème au 11ème siècle), elle a été réalisée au 11ème siècle en s’inspirant des fresques des grottes de Dunhuang ou « grottes des mille Bouddhas », haut lieu de culte bouddhiste situé sur la Route de la Soie et dont les plus belles peintures murales datent de la même époque.

En 1996, le temple a été inclu dans le patrimoine culturel national à protéger. Le gouvernement a débloqué 15,5 millions de yuan pour sa rénovation qui vient, enfin, de démarrer. Une équipe d’une centaine de travailleurs, ingénieurs et ouvriers qualifiés, ont débarqué sur les lieux cette année. La restauration se voudra au plus proche du bâtiment original, la première étape étant de stabiliser la structure : cour, hall principal et sol. Ensuite, la rénovation intérieure inclura celle de la fresque murale, chef d’oeuvre de l’art religieux tibétain.

En Région Autonome du Tibet, les religions se portent plutôt bien ; le Bouddhisme tibétain est évidemment la religion la mieux représentée et jouit d’une allocation annuelle de 10 millions de yuan pour la rénovation de ses bâtiments. 1787 lieux de culte sont répertoriés à ce jour en R.A.T., abritant environ 46 000 moines et moniales. Ci-dessous, une photo récente de la communauté du monastère de Drepung regroupant environ 2000 moines.pun

Par Elisabeth Martens - 29 juillet 2015

source : Tibet Online


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette