Tibetdoc

Accueil du site > Publications > recensions > Apropos des ouvrages d’A. Ettinger par Shen Zhanghao

Apropos des ouvrages d’A. Ettinger par Shen Zhanghao

Par Shen Zhonghao (Xinhua) FRANCFORT, 2 juillet 2015

jeudi 2 juillet 2015


CE QUI A MOTIVE L’AUTEUR ?

"Je ne suis pas tibétologue, je suis enseignant dans le secondaire", a avoué M. Ettinger dans un récent entretien accordé à Xinhua à Luxembourg. "Ma première rencontre avec ce sujet date du moment où je me suis rendu compte que les passages sur le Dalaï Lama et le bouddhisme tibétain dans les manuels scolaires ne comportaient aucune critique, ce qui m’a indigné".

Ettinger s’est également dit très frustré lorsque des militants pour l’"indépendance du Tibet" ont tenté d’entraver les Jeux olympiques de Beijing en 2008, ce qui l’a alors poussé à faire des recherches sur cette région. "Les porteurs de la flamme olympique ont été attaqués aux Etats-Unis, en France et dans d’autres pays par des militants du ’Tibet libre’", a rappelé l’enseignant dans les préfaces de ses livres.

Son étude ne s’est pas fondée sur ses expériences personnelles au Tibet, mais sur les ouvrages et les documents de scientifiques très au fait du Tibet. De fait, M. Ettinger n’a jamais été au Tibet lui-même. "Je préfère croire aux travaux de gens qui sont parfaitement au courant du sujet et qui ont séjourné sur place pendant de longues périodes, que par ceux qui ont voyagé au Tibet pendant deux semaines ou qui se sont contentés de parler à la population locale", a dit l’enseignant. SUR QUOI LE DALAI LAMA A-T-IL MENTI ?

Les livres d’Albert Ettinger ne contiennent pas que ses propres points de vue. Il cite et présente en effet une grande quantité de récits et d’œuvres sur le Tibet écrits à travers le monde, tels que "Trois ans au Tibet" du moine japonais Ekaï Kawaguchi, ainsi que plus d’une centaine de photos, dont beaucoup issues des Archives fédérales allemandes (Bundesarchiv), afin de présenter des faits objectifs sur le Tibet à ses lecteurs. "Ce n’est pas trop difficile de déceler les mensonges du Dalaï Lama", a assuré M. Ettinger, "c’est toujours la même rengaine".

"Par exemple, le Dalaï Lama a déclaré que l’ancien Tibet n’était pas parfait, qu’il y avait des problèmes mais qu’en général, la société était bonne", a rappelé M. Ettinger. "Ca me fait toujours rire, car une grande partie des faits reflète et confirme que le Tibet d’autrefois, une société de servage, était une société féodale pauvre et ignorante, accablée par de nombreux problèmes tels que la violence, les insultes, la discrimination sexuelle", a-t-il ajouté. En outre, "la répression de la langue et de la culture du Tibet, clamée par le Dalaï Lama, est également un mensonge", a assuré Albert Ettinger. "On peut voir aujourd’hui que si les élèves tibétains apprennent bien les caractères chinois à l’école, le tibétain est toujours grandement employé parmi eux".

"Le Dalaï Lama a constamment fait de la propagande en mêlant politique et religion, ceci dans une tentative évidente de réécrire l’histoire", a jugé le Luxembourgeois. "Le "gouvernement tibétain en exil’ n’a jamais réussi et n’a même jamais cherché à séparer la religion de la politique, parce que sinon il se serait lui-même dissous".

POURQUOI LE PUBLIC OCCIDENTAL N’A-T-IL PAS ACCES à LA REALITE DU TIBET ?

"La plupart des ouvrages parus en Allemagne sur le Tibet sont en faveur du Dalaï Lama et beaucoup d’ONG allemandes voient en lui l’incarnation d’une ’religion libre’. En réalité, ils sont ignorants des faits élémentaires sur le Tibet", a déploré Ronald Koch, l’éditeur des livres de M. Ettinger. "Les Occidentaux connaissent le Tibet plutôt par le biais des médias. Cependant, les très grandes quantités de fictions sur le Tibet publiées dans ces pays-là n’ont rien à voir avec la réalité", a martelé M. Ettinger. "Leurs auteurs n’ont fait absolument aucune recherche factuelle".

Selon M. Koch, la question tibétaine a été utilisée par les pays occidentaux, dont les Etats-Unis et l’Allemagne, pour provoquer des troubles en Chine, afin qu’elle se désintègre de l’intérieur, pas de l’extérieur. "Il y a des gens dans le monde qui veulent affaiblir la Chine, non seulement économiquement, mais aussi politiquement", a approuvé Albert Ettinger.

"En outre, le Dalaï Lama utilise souvent de la "culture pop occidentale" comme outil de propagande. Par exemple, le scénario du film hollywoodien "Kundun" a été supervisé personnellement par le Dalaï Lama, quelques pop stars le soutiennent, ainsi que le Tibet d’antan", a déclaré M.Ettinger. "Mais ils ne connaissent en réalité rien sur le Tibet".

Les livres de M. Ettinger ont déjà attiré des commentaires positifs auprès d’un grand nombre de lecteurs, dont certains leur accordent cinq étoiles sur Amazon.de. "Des projets de traduction des deux ouvrages en anglais sont en cours afin de permettre à davantage de personnes de s’informer sur les réalités et l’actualité du Tibet", ont indiqué MM. Ettinger et Koch.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette