Tibetdoc

Accueil du site > Mobilité > Qinghai-Tibet : des gens près du chemin de fer

(voir aussi 2 articles plus loin)

Qinghai-Tibet : des gens près du chemin de fer

quelques photos en plus

lundi 24 décembre 2012, par Jean-Paul Desimpelaere


Un ’nouveau village’ pour des bergers délocalisés (à cause de la sécheresse). Problème majeur : pas d’opportunités de travail, bien qu’une allocation de survie leur est donnée.

une petite maison de thé le long de la route. La famille continue aussi l’élevage de moutons.

quelques familles restent dans le +/- désert avec leurs moutons. Panneaux solaires gratuits.

Trop peu de bergers ’en danger’ (par la sécheresse) ont reçu une formation pour l’entretien du chemin de fer. Cet entretien est effectué par des ouvriers amenés de la ville de Golmud pour quelques semaines chaque fois.

Une autre famille de bergers qui n’a pas encore quitté la zone menacée par la désertification.

Les Hui sont présents aussi dans cette région. Actifs dans l’agriculture, l’élevage et souvent aussi dans le transport. Cette famille ici avait développé une petite entreprise agro-alimentaire (une sauce en flacons à ajouter à la soupe de nouilles). Belle nouvelle maison spatieuse.

Le ’chef’ (élu) du nouveau village pour bergers délocalisés. Il a dû vendre tout son troupeau de yacks (80 têtes) et de moutons (700) en 2004 et se tourne un peu les pouces ici dans ce village puisqu’il n’a pas de travail régulier. Il a reçu la maison gratuitement et perçoit 500 yuan par mois comme allocation de ’survie’. Pour sa fonction de ’chef du village’ il reçoit 170 yuan par mois. Auparavent, avec son troupeau, il gagnait 2500 yuan par mois. Une chose pour laquelle il est content : les écoles ne sont pas trop loins. Dans sa région d’origine les distances étaient énormes et la scolarité très basse. Avec l’argent de la vente de son troupeau il sait garantir des hautes études maintenant pour ses quatre enfants (2 filles et deux fils). l’Aîné a 23 ans, le plus jeune 13 ans. Il espère que les autorités locales - qui l’ont incité à se délocaliser - vont mettre tout en oeuvre pour que ses enfants trouvent un travail après leurs études.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette