Tibetdoc

Accueil du site > Religion > Monastères > La visite d’un haut lama, de retour d’exil

La visite d’un haut lama, de retour d’exil

samedi 31 mars 2012, par Jean-Paul Desimpelaere

Le monastère tibétain de Litang a été quelques fois le lieu d’importants affrontements dans l’histoire récente.

Le district de Litang se trouve à l’ouest de la province chinoise du Sichuan. Il appartenait jadis au grand royaume tibétain du 8ème siècle après J-C. Après cela, il échappa aux chefs tibétains locaux, mais le contact religieux resta. Lorsque la jeune République populaire de Chine supprima les grandes propriétés terriennes dans le Sichuan au début des années 1950, le monastère de Litang devint un lieu de résistance. Il fut bombardé en 1956 par l’Armée rouge. Des hauts lamas fuirent vers l’Inde. La posture plus tolérante du gouvernement chinois de ces dernières décennies permit une réconciliation.

Un haut lama, qui avait fui en 1956, vint présider des cérémonies dans le monastère durant l’été 2007. Nous y avons assisté.

Un « dobdo », un moine-surveillant drapé aux épaules renforcées, qui est responsable de l’ordre durant la cérémonie.

Des moines beaucoup trop jeunes reçoivent à cette occasion leur argent de poche. Il est normalement interdit d’engager des enfants dans les monastères, mais cette pratique est encore très répandue et tolérée.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette