Tibetdoc

Accueil du site > Arts > L’essor culturel au Tibet : du "hip hop"

L’essor culturel au Tibet : du "hip hop"

dimanche 24 avril 2011, par Jean-Paul Desimpelaere

L’accusation provenant de l’entourage du dalaï-lama qui prétend que le gouvernement Chinois commet un « génocide culturel » au Tibet commence à être simplement ridicule.

Jamais auparavant il n’y a eu autant de subsides pour la culture tibétaine. La réalité sur place d’elle-même et les chiffres sont impressionnants. Des bibliothèques, des centres culturels, petits et grands s’y trouvent par centaines. Dix milliers de livres en Tibétain, des dizaines de journaux ou magazines, émissions radio et TV, on ne peut les rater. Quelques centaines de groupes locaux de folklore sont subsidiés (danse et opéra traditionnel). Deux-cents d’entre eux ont reçu ces dernières années des subsides pour une tournée internationale. Dans le reste de la Chine également on peut les voir à la télévision ou lors d’événements spéciaux. La seule limitation « culturelle » concerne en fait uniquement l’interdiction au séparatisme. Et il est vrai qu’on peut voir des jeunes Tibétains pratiquant le « hip hop dancing » dans le centre de Lhassa.

un groupe de danse traditionelle, en visite à Lhassa et s’exerçant sur la place du Potala.

pose pour la photo de groupe


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette