Tibetdoc

Accueil du site > Culture et Traditions > Le nouvel an normal, la fête chinoise du printemps et le nouvel an (...)

Le nouvel an normal, la fête chinoise du printemps et le nouvel an tibétain.

dimanche 17 avril 2011, par rédaction

A Lhassa, de mi-décembre à fin février, l’humeur est à la fête par trois célébrations de nouvel an, dans l’ordre : l’occidentale, la chinoise et la tibétaine.

Le nouvel an tibétain (Losar) est antérieur à l’époque bouddhiste (offrandes d’animaux aux dieux) et tombe le jour de la deuxième pleine lune après le solstice du 21 décembre.

Le nouvel an chinois ou bien fête du printemps arrive un peu plus tôt cette année avec la deuxième nouvelle lune après le solstice. Durant la période Losar ce sont principalement les Tibétains du Tibet qui partent à Lhassa alors que la fête chinoise du printemps donne l’occasion à des dizaines de milliers de Tibétains du reste de la Chine de visiter famille et connaissances à Lhassa, de faire un pèlerinage ou simplement d’aller faire des achats pendant le congé d’au moins une semaine qui leur est accordé.

C’est surtout pendant la fête du printemps que Lhassa est un véritable aimant à touristes. En 2011, l’on attend presque un million de visiteurs dans la capitale durant cette période de toutes nationalités, le double du nombre d’habitants de l’arrondissement de Lhassa. Parfois les Tibétains passent un ou deux mois dans la ville, ils visitent les temples, cherchent un travail temporaire pour financer leur voyage, font un peu de commerce et logent souvent dans de petites chambres très sobres et obscures (trois mètres sur trois, sans toilette ni eau, parfois à quatre personnes) du vieux centre de la ville. Ces chambres leur coûtent 150 yuan par mois (environ 15 euros).


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette