Tibetdoc

Accueil du site > Dalaï-lama > Activités > Le 14è dalaï-lama a des visées sur les bouddhistes coréens

Le 14è dalaï-lama a des visées sur les bouddhistes coréens

samedi 29 janvier 2011, par Jean-Paul Desimpelaere

Ceux-ci sont très nombreux et ont une tradition de « protestation » (ils ont par exemple rassemblé 30000 personnes lors d’un meeting contre certaines législations coréennes en matière de religion). Depuis 1995, les bouddhistes coréens entretiennent de bonnes relations avec les bouddhistes chinois. Le 14è dalaï-lama de son côté, n’arrive pas à s’introduire en Corée, qui lui a refusé un visa à trois reprises (2000, 2001 et 2007. The Korea Times, 11/02/2007).

Il n’abandonne cependant pas : au début du mois d’août 2008, il a présidé à Dharamsala une session de formation donnée à 300 Coréens, 2000 Tibétains et 1400 touristes. La formation était diffusée en traduction simultanée à la radio en Coréen, Anglais, Japonais et Chinois (site web du dalaï-lama). On dirait que cette institution dispose quand même de moyens financiers considérables, probablement la caisse la plus fournie de tous les groupes d’opposition nationalistes possibles au monde, qui redessinent leur « pays » depuis l’étranger.

La fermeté des intentions du 14è dalaï-lama envers la Corée transparait aussi dans le fait que le 17è karmapa* - exilé du Tibet et placé sous la coupe du 14è dalaï-lama depuis 2000 – reçoit des cours de différentes langues, dont le coréen. On parle du 17è karmapa comme « régent » en exil potentiel après la mort du 14è dalaï-lama. « Ses connaissances linguistiques doivent le préparer pour des tournées internationales », disent les grands lamas tibétains en Inde (Time, 23/11/08). Ceci montre également que les dirigeants tibétains en exil veulent poursuivre la croisade internationale contre la Chine et ne croient pas eux-mêmes à leurs « propositions modérées d’autonomie ».

* Plus haut lama de l’école karma-kagyu du bouddhisme tibétain. Au 17è siècle, ils étaient les rivaux de l’école gelugpa des dalaï-lamas. Il y a deux « 17ès karmapas » en circulation en Inde, l’un est la réincarnation rivale de l’autre, mais le 14è dalaï-lama donne principalement son soutien à celui qui a fui le Tibet ; l’autre a été trouvé en Inde, par d’autres lamas.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette