Tibetdoc

Accueil du site > Communauté en exil > Tibétains au Népal

Tibétains au Népal

samedi 29 janvier 2011, par rédaction


Les autorités népalaises prennent des mesures plus sévères envers les activistes tibétains dans leur pays. Au cours du printemps de 2008, 106 d’entre eux ont été arrêtés pour avoir attaqué violemment l’ambassade de Chine à Katmandou pendant des manifestations. Le HCR (Haut Commissariat aux Réfugiés – organisation des Nations Unies pour les réfugiés) s’est vu confier ces 106 Tibétains par le gouvernement népalais en vue de déterminer qui réside légalement ou illégalement dans le pays. Les illégaux seront redirigés vers l’Inde par le HCR. Les services de renseignement népalais affirment que ces 106 Tibétains se sont tous introduits au Népal clandestinement depuis Dharamsala en Inde pour venir y organiser les émeutes. Dharamsala est le siège du « gouvernement en exil » du 14è dalaï-lama.

Un certain nombre de médias suggèrent que la Chine a fait pression sur le Népal pour qu’il se montre plus sévère. Le ministre des affaires intérieures népalais dément cela, disant que le Népal ne veut pas de problèmes avec ses voisins et applique simplement une pratique internationale en matière de séjour légal ou illégal dans un pays. (Asiaweek, 12 septembre 2008 et Xinhua 14 septembre 2008).

Le Népal renvoie dorénavant aussi des illégaux. Les Tibétains qui traversent la frontière sans papiers se font prendre et renvoyer par la police népalaise. C’est ce qui advint de dix personnes le 16 janvier 2010. CTIC 20/01/10.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette