Tibetdoc

Accueil du site > Histoire > 20e siècle > le déclin de l’empire > Les mandchous étaient-ils favorables aux lamas ?

Les mandchous étaient-ils favorables aux lamas ?

lundi 22 février 2010, par Jean-Paul Desimpelaere


Vers la fin de l’ère mandchoue (Qing), au début du 20è siècle, la plupart des monastères les plus importants du Sichuan et du Tibet occidental furent détruits. Les groupes de soutien à la cause tibétaine parlent invariablement des mandchous comme de la dynastie anti-chinoise, qui, avec la dynastie mongole, fit preuve de beaucoup de respect pour le lamaïsme et lui était en fait subordonnée spirituellement. Ils font cela pour renforcer la perception selon laquelle le Tibet n’aurait été annexé à la Chine qu’en 1951 par ces athées de communistes. Pourtant ce sont les mandchous qui ont commencé à limiter le pouvoir politique du lamaïsme. Ils sentaient déjà le souffle frais de la pensée républicaine s’amener vers eux. Dans une tentative de moderniser un petit peu toute la Chine, ils furent aussi confrontés aux seigneurs féodaux tibétains, surtout à l’élite monacale. Le général Zhao Erfang s’y attaqua sérieusement au Sichuan. Il força les monastères à « laisser partir » une partie de leurs moines, imposa un quota maximal assez bas, fit mettre un terme au noviciat, supprima les taxes que les paysans devaient payer aux monastères et les remplaça par une petite dotation. Les monastères qui se rebellèrent – il y en eut évidemment – furent pris manu militari et complètement détruits. C’est ainsi qu’il en advint des grands monastères des villes de Batang, Qamdo, Litang, Deqen et Drayab entre 1905 et 1912. La décennie qui suivit ne fut pas florissante, la région resta en proie aux chefs de guerre rivalisant. Pas grand chose fut reconstruit. Dire aujourd’hui que ces monastères furent rasés pendant la Révolution Culturelle, c’est compter les victimes de la première guerre mondiale parmi celles de la deuxième.

P.-S.

source : Wissing, Shelton, pionnier au Tibet.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette