Tibetdoc

Accueil du site > Conflits > Positions du gouvernement chinois > Le Tibet n’est pas Taiwan

Le Tibet n’est pas Taiwan

Pourquoi la Chine demande au 14e dalaï-lama de reconnaître que Taiwan fait partie de la Chine ?

samedi 7 mars 2009, par Jean-Paul Desimpelaere


Dès 1949, la Chine communiste a affirmé que la Chine comprenait le Tibet, Hongkong, Macau et Taiwan. Le DL (dalaï-lama), après sa fuite en 1959, a « joué » un peu sur les « deux » Chines : la République Populaire et Taiwan. Il s’est rendu à Taiwan quelques fois pour y susciter un intérêt pour un Tibet indépendant. Son frère, Gyalo Thondup, a commencé la guérilla armée contre la Chine fin des années ’50 avec l’aide des USA et celle de Taiwan. Cette guérilla se poursuivra jusque dans les années 70. [1] La Chine actuelle veut que le DL renonce à son alliance taiwanaise. Comme la Chine le fait dans la sphère diplomatique internationale avec des pays qui acceptent un ambassadeur de Taiwan : pas question que la Chine renoue des relations diplomatiques avec ces pays, s’ils ne renoncent pas à leur reconnaissance de « deux » Chines. La logique de la Chine est : Il n’y a pas « deux Chines » comme il n’y pas « une Chine et un Tibet ». Ils demandent de reconnaître l’unité du pays, avant toute négociation.

Notes

[1] (Voir le livre « The CIA’s Secret War in Tibet, Kenneth Conboy and James Morrison, Kansas University, 2002).


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette