Tibetdoc

Accueil du site

Tibetdoc

  • Un ethnologue allemand recommande deux livres démystifiant le Tibet par Xin Hua

    16 août, par Xin Hua
    Un sinologue et ethnologue allemand, Ingo Nentwig, a fortement apprécié deux nouveaux livres sur le Tibet écrits par le Luxembourgeois Albert Ettinger, qui aident selon lui à explorer le "mythe du Tibet" très répandu en Occident.

  • Interview de l’historien tibétain Tsering Shakya

    parue en 2008 dans la New Left Review (extrait)

    15 août, par André Lacroix
    Né en 1959 à Lhassa, Tsering Wangdu Shakya est aujourd’hui professeur à l’Institute of Asian Research de l’Université de Colombie Britannique (Vancouver). Il a publié la plus importante histoire du Tibet moderne écrite par un Tibétain de l’exil : The Dragon In The Land Of Snows. A History Of Modern Tibet Since 1947, London 1999. Il est aussi l’auteur de nombreux essais et articles sur le Tibet. C’est un représentant intelligent de la diaspora tibétaine.

  • BNB et Bhoutan bio

    Elisabeth Martens 30/07/2015

    30 juillet, par Elisabeth Martens
    Ce n’est plus un secret pour personne : au Bhoutan, le PNB est remplacé par le BNB. Le bouddhisme mesure tous les matins la température de ce « bonheur » planifié, tel que l’explique Sabine Verhest, envoyée spéciale au Bhoutan, dans son article du 21/07/2015 paru sur le site de « La Libre Belgique » : « La question du bonheur a surgi presque comme une boutade au Bhoutan. ’’’Le Bonheur national brut est plus important que le Produit national brut’’, avait affirmé le tout jeune roi Jigme Singye Wangchuck en 1972. Ainsi, ce royal adolescent de 17 ans à peine expliquait en creux que, si le paradigme de développement du monde ne tenait pas compte de l’objectif suprême de chaque être humain, il fallait – et lui allait – en changer. A l’époque, le Bhoutan était encore isolé du monde et sa politique est restée relativement intuitive », écrit la journaliste.

  • "Génocide culturel au Tibet", dites-vous ?

    Par Elisabeth Martens - source : Tibet Online

    29 juillet, par Elisabeth Martens
    Voici encore quelques preuves récentes du génocide culturel en Région Autonome du Tibet (R.A.T.), région sur laquelle s’acharnent les monstrueux colonisateurs chinois sans discontinuer depuis plus de cinquante ans... Les informations ci-dessous, en provenance du site chinois "China Tibet online", sont bien entendu hautement subversives !

  • Restauration du temple de Drathang en R.A.T.

    Par Elisabeth Martens

    29 juillet, par Elisabeth Martens
    Dernièrement, l’ancien temple de Drathang situé dans la préfecture de Lhoka sur les rives sud du Yarlung Tsangpo, a bénéficié d’une attention particulière de la part du gouvernement. Construit en 1081, durant la seconde vague de diffusion du bouddhisme au Tibet, il fut un haut lieu d’études tantriques. Son architecture s’est inspirée de celle d’un mandala et présente un curieux mélange de styles indien, tibétain et chinois.



Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | squelette